Brunch, Restaurants

Le Brunch sur le bateau Paris en Scène

brunch paris en sceneLe Paris en Scène surfe sur la tendance brunch, et ajoute à sa célèbre formule « Dîner croisière sur la Seine » une formule brunch. Boire du champagne en naviguant sur la Seine, c’est à la fois romantique et terriblement tendance. Et (selon moi) c’est encore mieux de jour, pour apprécier la beauté des monuments parisiens.
Pour la coquette somme de 49€ par personne, je choisis donc la formule brunch champagne incluant :

– 1 croisière d’1h30 à bord du Paris en Scène
– Assiette de gourmandises sucrées
– Assiette salée « 4 saveurs »
– ½ bouteille de Champagne Gratiot

Le lieu d’embarquement est facile d’accès et bien indiqué (bien que les horaires des croisières brunch ne soient pas mentionnés). Nous embarquons assez rapidement et obtenons des places à l’arrière du bateau. On est disposés par table de deux, sur des sortes de guéridons affublés d’un minuscule plateau individuel mouvant. J’en déduis que ces places doivent ordinairement être réservés aux personnes souhaitant simplement boire un verre le soir. Si vous avez réservé à plusieurs, quelques tables normales sont disponibles.

Pas de temps à perdre : le champagne était déjà sur la table, et les serveurs apportent déjà l’assiette salée. Le service est plutôt sympa et souriant. L’assiette salée est bonne, mais les quantités sont un peu chiches. Voici sa composition :

– Un bout de saumon préparé avec de la confiture d’oignons
– Un maki de foie gras fruits rouges
– Une petite tomate farcie aux légumes
– Du fromage amendes et abricots

Le tout accompagné des petits pains de « cantine », de ceux qu’on trouve congelés au rayon surgelé d’Auchan.

L’assiette est censée être préparée à bord, par un chef ancien meilleur ouvrier de France. J’ai l’impression que c’est effectivement frais, cette partie du brunch me convainc ! Le champagne est assez bof, j’ai l’impression de boire un mousseux bien frais.

Et après… plus rien pendant 20 bonnes minutes, alors que le bateau avance à vive allure. Heureusement que le temps est avec nous, la vue est dégagée. Sinon, je n’imagine pas le déception ! On commence à avoir chaud sous les énormes vitres. Pas de climatisation au programme, seulement un petit ventilateur qui n’a pas été mis en route pour l’occasion.

Ce qui m’a étonnée, c’est que les boissons chaudes « servies à discrétion » n’arrivent que très tard, après l’arrivée de l’assiette sucrée.
L’assiette sucrée, parlons-en…

– 3 mini viennoiseries, sèches comme pas permis
– Une tartelette en chocolat très banale
– Une mousse aux amandes flanquée de confiture d’abricots (je n’ai senti que l’abricot)
– Une meringue au chamollow, seul dessert original ayant du goût. Seul inconvénient : c’était TRES sucré.

Zéro pointé pour l’assiette de desserts, et c’est encore pire quand le jus d’orange arrive, quelques minutes avant l’arrivée. Pas de jus frais, mais du bon jus Joker industriel.

Bilan très mitigé sur l’ordre du service et la qualité de certains mets.
A savoir aussi que le menu était différent de celui annoncé sur le bon d’invitation.

On a aimé :
– balade agréable, possibilité de sortir à l’arrière du bateau
– péniche spacieuse
– personnel acceuillant
– assiette salée réussie

On a moins aimé :
– l’assiette sucrée et le pain
– le jus d’orange
– le service un peu désordonné

http://www.paris-en-scene.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>